Quelle race dominera la ville de Londres? L'avenir de cette ville repose entre vos mains, maintenant.
 

Partagez|

[EVENT LUNE] Un joyeux non-anniversaire[Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
#38927 : [EVENT LUNE] Un joyeux non-anniversaire[Terminé] Jeu 1 Nov - 15:22

avatar


Messages : 1374
Points : 706

Feuille de personnage
Âge réel: 22 ans
Taille: 1m80
Emploi: voleur, seducteur
Un joyeux non-anniversaireEvent ,La Lune Rougeavec @Raven Wayne
Qui aurait pu croire que je verrais un arc-en-ciel dans ma vie de vampire ? Moi qui pensais ne plus jamais sentir le soleil sur ma peau, moi qui mangeais de la nourriture sans y prendre gout. Me voilà pourtant à l'extérieur, savourant la chaleur délicate que les nuages laissent passer. Et dire que j'aurais pu passer à côté de ça, sans ce papier ! Sans que ce Solari me prévienne, je serais resté enfermé chez moi comme tous les autres jours. Je porte un pantalon noir en jeans, un haut sans manche et je prends ma veste verte habituelle.

Je salue mon voisin, il n'a toujours pas remarqué que j'étais vampire. Peu de gens l'ont remarqué, mes habitudes quand j'étais humain, ressemblait déjà à une vie de vampire. Si ce n'est que quelques fois où je me promène en journée. Il me salue, maintenant que j'ai un vrai nom, il ne s'occupe plus de payer mes factures. Et ne prends donc plus de pourcentage, cependant je continue à lui donner un peu d'argent. Ne fut-ce que pour garder un œil chez moi quand je ne suis pas là. Et garder une bonne ambiance entre nous.  

Que vais-je faire de ma journée de vacance ?@Nora Edelweiss est connue à cause de la garce de Moira, je ne peux donc pas l'inviter à se joindre à moi. Je la contacte pour savoir si elle est en sécurité. Une fois rassurée je m'en vais en direction de la ville. Je croise mon reflet sur les vitres des magasins, je souris. Un groupe de personne me bouscule tout en me mettant un papier en main. Encore une affiche pour lutter contre les non-humains. Je roule des yeux, quelle bande de crétins. Ce n'est pas, car on est à nouveau humain qu'on est forcément faible. Moi je me sens en pleine forme… comme… comme avant. J'ai passé la matinée à faire les magasins, après un bon petit déjeuner à la boulangerie, mon téléphone indique les 11h30. Encore à table !!!  

J'arrive au restaurant, le même où j'avais mangé avec @Chléo Maters , j'envoie un sms "salut, tu vas bien ? Je suis de retour en ville. Faudrait se revoir un soir. " Voilà c'est fait. J'entre et m'installe à une table, regardant le menu. Il y a foule, à croire que tous les humains se pensent en sécurité. Au point qu'on me demande si je peux partager ma table.  
Pourquoi pas ? Ça me fera de la compagnie, et trainer avec un humain ne peut que confirmer un peu plus ma couverture. Le serveur me remercie et m'informe que le dessert sera gratuit. Trop génial ! Ce n’est pas mon anniversaire, mais ça pourrait l'être ! Une jeune fille arrive à ma table, je la regarde et lui sourit.

"Bonjour ! Je vais donc partager ma table avec vous? Quelle agréable compagnie "

©️ 2981 12289 0


Dernière édition par Alexeï Klaus Doubrovski le Jeu 17 Jan - 9:28, édité 1 fois




"C'est toujours "toujours" qui rime avec ouh ouh
Cette chose-là il faut que tu devines
Mon premier c'est désir
Mon deuxième du plaisir
Mon troisième c'est souffrir ouh ouh
Et mon tout fait des souvenirs
"
("désir désir" Laurent Voulzy)

"Je suis son fils et je suis leur frère.
Et pourtant, je ne veux plus être sanguinaire.
Mais pour toujours, ils resteront dans mon cœur.
Car dans notre famille.  Il n'y a pas de rancœur
On est pour toujours unis,
c'est ainsi qu'on vit notre vie.
"
( Klaus)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://libertyworld.forumgratuit.be/
#39186 : Re: [EVENT LUNE] Un joyeux non-anniversaire[Terminé] Dim 4 Nov - 15:39

Raven Wayne
Humain libre
Humain libre
avatar


Messages : 14
Points : 160

Feuille de personnage
Âge réel: 18 ans
Taille: 1m65
Emploi: Tueuse à gage

JOYEUX NON-ANNIVERSAIRE
FT. KLAUS
Je slalomais entre les gens dans une rue, sautillant presque à chaque pas, étant d’une extrême bonne humeur. Aujourd’hui, c’était chasse ouverte et ça… bien que ça ne changeait pas énormément de d’habitude, ça me mettait en joie. Me dire qu’on pouvait tous à moitié s’entretuer était une raison de sourire comme je le faisais. Dans la nuit, des affiches avaient été placardé dans toute la ville, le message de Solaris était clair. Il invitait visiblement les gens à agir contre des créatures surnaturelles considérablement affaiblies. En y réfléchissant une seconde, ça risquait même d’être trop facile. Je m’arrêtais un instant, arborant une moue presque déçue, puis secouant la tête pour m’ôter cette idée de l’esprit, je repris ma route.

A quelques pas de là, une mère et son fils semblaient s’approvisionner en sucreries à un stand coloré qui appelait très nettement à la consommation de glucide. Je m’approchais de l’enfant qui tenait fièrement une sucette dans sa main droite et la lui arrachait des mains. Le sale mioche s’empressa de chouiner que ce n’était pas à moi mais bien à lui et je me penchais alors à sa hauteur, un grand sourire aux lèvres.

-Si je veux cette sucette, alors je la prend.


Je tournais aussitôt les talons, ôtant l’emballage de ma friandise pour mieux la fourrer dans ma bouche, ne bronchant pas une seule seconde même lorsque la mère du gamin se mit à protester bruyamment pour exprimer son mécontentement.

C’est en vitesse que je décidais de repasser dans l’une de mes planques, afin de récupérer un sac qui me serait probablement fort utile aujourd’hui. Lorsque j’arrivais au squat où il m’arrivait de crécher, je récupérais ce que j’étais venue chercher et glissais le sac sur mon dos avant de filer. Ce dernier était lourd et pour cause, vu ce qu’il contenait, il pouvait bien l’être. Armes et munitions, le kit de survie de l’humain Londonien.
Moi qui étais persuadée que la journée ne pouvait pas mieux démarrer, ma surprise fut totale lorsque mes yeux avisèrent un gros billet qui s’était envolé d’une poche ou d’un portefeuille trop longtemps ouvert. Je me baissais pour l’attraper et je dû bien mettre cinq minutes à le fixer intensément. Lorsque je me mis enfin à rire de bonheur et à sautiller sur place, plus d’un passant m’observa l’air de se demander s’il fallait prendre contact avec les asiles les plus proches pour les informer que la dernière internée en fuite venait d’être retrouvée.

Je voyais déjà les balles que j’allais m’acheter, je visualisais parfaitement leur texture, j’imaginais leur poids au creux de ma main et je frémissais déjà d’impatience. Mais pour l’instant, il m’était nécessaire de remplir mon pauvre estomac, ce dernier était bien délaissé, même s’il avait l’habitude. Je croque dans ma sucette, dont il ne reste à présent plus que le quart et m’engage dans les rues commerçantes, celles connues pour regorger de bouffe. J’ai faim et j’ai envie de m’autoriser à me faire plaisir.

Finalement, je me décide à pénétrer un des nombreux restaurants de la rue dans laquelle je progressais jusqu’alors et je balaye la salle des yeux alors qu’un serveur court à moitié vers moi, à peine le pas de la porte franchit. Je penche légèrement la tête de côté en l’observant, il est un peu horripilant à me sauter dessus de la sorte. Peu importe, s’il m’importune trop, je le cloue littéralement au mur et je le regarderais se tortiller de douleur pendant que je mangerais ce qu’un serveur moins oppressant m’aura apporté. Mes lèvres le confortent dans l’idée qu’il ne me dérange pas, largement étirées alors que mes yeux pétillent de malice. Visiblement, la salle est bondée, tout le monde est de sorti en ville et tout le monde a foncé dans ce restaurant, tout comme moi. J’abandonne le bâton en plastique que je mordille furieusement depuis quelques instants, le lâchant dans un verre de vin, posé devant un homme sans doute accompagné de son épouse, partageant un tête à tête.

Finalement, je me laisse tomber sur une chaise, posant mon coude sur la table négligemment en levant enfin les yeux sur la personne qui me fait face. C’est un homme, assez jeune, blond et qui m’accueille plutôt gentiment.

-Salut ! Il semblerait effectivement qu’on soit forcés de cohabiter.

Je m’installe finalement en tailleur, préférant cette position qui me permet d’être plus à mon aise et lâche mon sac par terre dans un bordel sonore mais pas trop. Je décale ma longue tresse sur le côté afin qu’elle ne me gêne pas en reposant dans mon dos et adresse un sourire à Boucles d’Or. J’attrape la carte sans attendre, affamée et la dévore des yeux.

-Tu prends quoi, dis ?

Il y avait trop de choix dans le menu, trop de plats qui m’avaient l’air délicieux, j’hésitais à le suivre  si ce qu’il commandait me tentait. Je passais ma langue sur mes lèvres pour en chasser le sucre qui persistait à les coller entre elles et me servais aussitôt un verre d’eau que j’avalais d’une traite. Après un soupire, un gonflement de joue et une relecture de la carte j’haussais les épaules, toujours indécise.


© FICHE D'APOLLINA POUR LIBRE GRAPH



Believe me, if I stated murdering people... there'd be none of you left
"Charles Manson" ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
#39243 : Re: [EVENT LUNE] Un joyeux non-anniversaire[Terminé] Lun 5 Nov - 17:19

avatar


Messages : 1374
Points : 706

Feuille de personnage
Âge réel: 22 ans
Taille: 1m80
Emploi: voleur, seducteur
Un joyeux non-anniversaireEvent ,La Lune Rougeavec @Raven Wayne
Un tourbillon de couleur, oui voilà comment je représente la fille devant moi. Je l'ai remarqué tout de suite et elle n'est pas agréable avec les personnes autour d'elle. Il suffit de voir comment l'homme, où elle a déposé son bâton mâchonné ,est fâché. Mais au moins, ça permit de libérer la table pour d'autres personnes. Je la regarde s'installer d'une manière, puis d'une autre et je sursaute au bruit du sac qui tombe. Je me penche pour y jeter un œil, je ne sais pas, peut être imaginée la forme ? Mais c'est juste un sac normal.  
Je reprends ma carte en roulant des yeux. Eh bien, cette journée risque d'être vraiment particulière.

"Aucune idée encore… je crois que je vais prendre un assortiment. J'ai envie de gouter à tout. Mais surtout, c'est un bon steak que j'ai envie ! Regarde, la table juste là! ça ne te donne pas envie à toi ? Et la lasagne là-bas ... "

Je claque la carte sur la table. D'un ton décider. Yep, je vais demander plusieurs plats, juste espérer qu'on peut ramener les restes. Ha, mais j'ai oublié la boisson. Je reprends la carte, et laisse glisser mon doigt sur les différents apéros. Le choix est un peu plus facile, j'opte pour un simple jus de tomate. Ça fait longtemps que je n’en ai pas pris un. Et je n'ai pas envie de me saouler. Je préfère rester sobre pour la journée. Car elle reste dangereuse si quelqu'un me soupçonne. Et cette fille va m'aider, à passer inaperçu. Je dois l'avoir de mon côté… sauf si elle est un surnaturel elle aussi.

" Je suis d'humeur généreuse, alors je t'offre l'apéro! Un! Un seul apéro. Je préfère préciser. "

Je suis de bonne humeur, alors je peux bien faire ça. Et on va dire que c'est pour racheter le dessert gratuit que j'ai obtenu grec à elle. Ha tient au fait, le serveur ne lui a pas dit cette bonne nouvelle. Hum, comme quoi ce montrer poli et serviable ça apporte des bénéfices.

"Je suis Alexeï et toi? "
©️ 2981 12289 0




"C'est toujours "toujours" qui rime avec ouh ouh
Cette chose-là il faut que tu devines
Mon premier c'est désir
Mon deuxième du plaisir
Mon troisième c'est souffrir ouh ouh
Et mon tout fait des souvenirs
"
("désir désir" Laurent Voulzy)

"Je suis son fils et je suis leur frère.
Et pourtant, je ne veux plus être sanguinaire.
Mais pour toujours, ils resteront dans mon cœur.
Car dans notre famille.  Il n'y a pas de rancœur
On est pour toujours unis,
c'est ainsi qu'on vit notre vie.
"
( Klaus)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://libertyworld.forumgratuit.be/
#39623 : Re: [EVENT LUNE] Un joyeux non-anniversaire[Terminé] Sam 10 Nov - 17:58

Raven Wayne
Humain libre
Humain libre
avatar


Messages : 14
Points : 160

Feuille de personnage
Âge réel: 18 ans
Taille: 1m65
Emploi: Tueuse à gage

JOYEUX NON-ANNIVERSAIRE
FT. KLAUS
Durant mes dernières 18 années d’existence je n’avais pas eu accès à autant de nourriture, j’avais mangé des aliments en conserves, très peu de viande et il y avait des jours où l’on se remplissait pas du tout l’estomac. Les durées variaient parfois un jour seulement, parfois bien plus, ceci dit, nous étions habitués et peu affectés par la faim. Toutes ces années, les repas n’avaient jamais été une préoccupation première. Nous étions élevés pour survivre, pour combattre le fléau qui habitaient ce monde et le défendre, afin de protéger l’humanité entière. Que pouvait bien représenter des jours sans manger, à côté ? Absolument rien. Et se faire servir à une table de la nourriture trop chère pour être appréciée était un luxe négligeable. Sans doute pour cela que je n’avais jamais mis les pieds dans un restaurant. En revanche, j’avais lu pas mal de chose sur l’univers de ces derniers, les serveurs étaient apparemment toujours gentils dans l’espoir qu’on laisse un pourboire traîner sur la table en s’en allant, pour leur faire croire que leur travail était vraiment très bien fait ou pour remercier leur fausse bonne humeur hypocrite.

J’avais réellement du mal avec le concept de se faire servir.. comme si nous étions incapables de le faire nous même. Surtout que personne ne pouvait parler de gain de temps, puisqu’il était plus long de recevoir son plat dans un lieu comme celui là que de le faire finalement soi même.
J’observais le blond face à moi et arquais légèrement un sourcil. Son enthousiasme était presque communicatif, soudainement il me donnait envie de goûter un peu à tout. Je parcourais la carte avec une joie difficile à dissimuler et arrêtais mon doigt plusieurs fois sur des plats qui m’intéressaient. Maintenant qu’il m’avait parlé de steak, j’imaginais une pièce de viande saignante en plein milieu d’une assiette immaculée et cette vision me tentait beaucoup. Mais.. une envie de pâte trottait dans un coin de ma tête, se renforçant d’ailleurs à l’évocation de lasagne, à présent j’avais envie de manger ces spaghettis que l’on entortillait sur sa fourchette à défaut de pouvoir les manger autrement.

Finalement, je suis encore plus indécise qu’au départ. Je pense faire comme lui, choisir plus d’un plat, afin d’être pleinement satisfaite. C’est ce que recherche les gens en posant leur fesse sur ces chaises autour de ces tables, non ? S’asseoir, profiter de ce qu’on leur offre et des possibilités variées, dans le but de sortir d’ici satisfaits. Je lève les yeux vers le jeune homme qui reprend la parole pour m’offrir un apéritif. J’hausse les épaules, je ne lui ai rien demandé, je n’aurais pas demandé plus de toutes façons. Je me penche sur les boissons, il y a beaucoup de choix également de ce côté et une longue liste d’alcool qui me sont inconnus. En réalité, je n’en ai même jamais bu une goutte. Et ce n’est pas aujourd’hui que je vais commencer. Je regarde les boissons qui n’en contiennent pas et l’une d’entre elle me saute aux yeux. Son nom m’amuse. Diabolo. Je ne sais pas ce qu’une boisson peu avoir de diabolique mais le nom me plaît suffisamment pour avoir la curiosité de la goûter. Je scrute les parfums proposés et hésitent un moment entre la myrtille et le citron. Finalement, je veux quelque chose de pétillant et d’acide pour cette journée qui le sera tout autant.

Alexeï ? J’imprime son nom et son visage dans ma mémoire, si cela est possible. J’ai une mémoire assez limitée à vrai dire, j’ai tendance à oublier les choses et encore plus les gens car je ne leur porte pas suffisamment d’importance. Je me demande d’ailleurs si je devrais lui donner mon nom. Après tout, à peine arrivée à Londres je faisais déjà mes premières victimes. Mes cheveux bleus me trahissent autant qu’ils m’ont redonné une nouvelle apparence. La couleur vive et peu commune est difficilement oubliable et très facilement repérable. Cependant, après une minute d’hésitation, je me décide à briser mon silence.

-Raven.

J’en viens seulement maintenant à me demander qui je peux bien avoir en face de moi. Après tout, impossible aujourd’hui de déterminer la nature d’une personne qui nous fait face, rien qu’en l’observant. Peut être ses habitudes le trahirait, mais je préfère être un peu plus directe, quoi qu’il est aisé de mentir et de me tromper s’il le désire.

-T’es un vrai humain ? Ou tu te mêles à la foule comme tout le monde aujourd’hui ?

Aucun tact, c’est assez habituel chez moi. Je pose les questions comme elles me viennent, je ne perds pas de temps inutilement à m’ennuyer avec des tournures de phrases plus politiquement correctes pour apprendre ce que j’ai envie de savoir.


© FICHE D'APOLLINA POUR LIBRE GRAPH



Believe me, if I stated murdering people... there'd be none of you left
"Charles Manson" ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
#39633 : Re: [EVENT LUNE] Un joyeux non-anniversaire[Terminé] Sam 10 Nov - 19:15

avatar


Messages : 1374
Points : 706

Feuille de personnage
Âge réel: 22 ans
Taille: 1m80
Emploi: voleur, seducteur
Un joyeux non-anniversaireEvent ,La Lune Rougeavec @Raven Wayne
Eh bien, quelle hésitation pour juste donner un prénom ! Cette fille doit cacher quelque chose. Mais bon Raven c'est un nom plutôt courant. Je souris à une jeune fille qui portait ce nom. Je crois qu'elle est morte ou mariée ? Bah l'un ou l'autre l'empêcher de trainer à nouveau en rue. Bien dommage, elle m'avait laissé un bon souvenir. Mais cette fille devant moi est très loin de ressembler à son homonyme. Elle regarde souvent autour d'elle. Un non humain ? Non elle ne regarde pas d'un air inquiet. Juste par curiosité. Comme si... Si elle n'était jamais venue ici.
Le serveur revient et prend nos commandes, nous signalant qu'il faudra un peu de temps.

" Bah je ne suis pas pressé, et toi ? "

Il repart avec la réponse de Raven, et revient quelques instants plus tard me servant mon jus et son diabolo. J'y trempe mes lèvres, loin de la texture du sang. Loin du gout métallique auquel je commence à m'y habituer. Même la couleur n'y est pas du tout. Et dire que je m'amusais à faire croire que c'était du sang pour trinquer avec Damian. J'étais bien naïf, Damian a vraiment eu de la patiente avec moi. Je me demande ce qu'il fait pour cette journée de paix. Et les autres ? Est-ce que je vais les recroiser aujourd'hui ?
Je regarde l'humaine, observant son cou. Je peux toujours voir et repérer la veine à mordre. Comme je le pouvais déjà avant d'être transformé. Si je ne me contrôlais pas, j'aurais caressé cette peau, juste pour l'effrayer. Juste pour savoir si c'est une peau fragile ou non. Mais je me contente de reboire une gorgée avant de répondre enfin à sa question.

" Tu sais que personne ne répondrait à cette question ? Un humain répondrait oui, mais également un vampire ou un poilu. Et personnellement, je n'ai absolument rien contre les vampires. Mais tu poses peut être cette question pour savoir si je suis un des tes compères ? Alors je te retourne la question ? Qui est tu Raven ? Dois-je avoir peur de toi ? Vas-tu me capturer en attente que tu retrouves tes pouvoirs ? "

Le premier plat arrive, bah dit donc c'est du rapide ! Si c'est ça qui va prendre du temps. Nous allons sortir avant le service du soir ! Je regarde mes croquettes de fromages, mettant un bouché et ouvrant la bouche en faisant des signes de ma main pour refroidir le contenu.

" Chaud… Chaud ! "

J'avale et je peux sentir la chaleur me bruler la gorge durant tout le passage. J'attrape le verre d'eau pour boire un peu.

" Désoler pour le spectacle. Bordel, ça brule le fromage cuit. Ça fait longtemps que je n’en avais pas mangé, j'avais oublié. Et toi ? Comment est-ce ? On échange pour gouter ? "

©️ 2981 12289 0




"C'est toujours "toujours" qui rime avec ouh ouh
Cette chose-là il faut que tu devines
Mon premier c'est désir
Mon deuxième du plaisir
Mon troisième c'est souffrir ouh ouh
Et mon tout fait des souvenirs
"
("désir désir" Laurent Voulzy)

"Je suis son fils et je suis leur frère.
Et pourtant, je ne veux plus être sanguinaire.
Mais pour toujours, ils resteront dans mon cœur.
Car dans notre famille.  Il n'y a pas de rancœur
On est pour toujours unis,
c'est ainsi qu'on vit notre vie.
"
( Klaus)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://libertyworld.forumgratuit.be/
#39990 : Re: [EVENT LUNE] Un joyeux non-anniversaire[Terminé] Lun 12 Nov - 16:53

avatar


Messages : 56
Points : 1257
Niveau de puissance : Jouer avec tout le monde
L'ambiance dans le restaurant était plaisante. Agréable. Moment paisible pour tous, alors que des bruits d'assiettes, de frottement d'ustensiles et de conversation étaient bien audibles. Sourires et soupirs de satisfaction un peu partout dans la salle, alors que tous semblaient profiter des spécialités de la maison. Une musque d'ambiance, douce et allégeant l'atmosphère du restaurant à l'arrière, cachant avec brio la précarité de la réalité. Solaris était dans les rues et ses partisans se regroupaient...

Toutefois, dans ce moment de contentement. La dure réalité avait été voilée pour laisser place à un faux sentiment de sécurité entre les murs du restaurant. Alors que les serveurs apportaient des plats à la clientèle et prenaient des commandes, l'un deux passes près de votre table. Jeune serveur de 18 ans, à son premier emploi. Il est blond et des plus timide, mais travaille fort pour s'améliorer.


Le lancer de dé peut être fait par les deux joueurs :
 

HJ : Il n'y aura pas d'autres interventions du Destin pour le moment, jouer le RP selon le résultat du lancer de dé!


Le Destin peut être bien cruel parfois...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
#40004 : Re: [EVENT LUNE] Un joyeux non-anniversaire[Terminé] Lun 12 Nov - 17:37

avatar


Messages : 1374
Points : 706

Feuille de personnage
Âge réel: 22 ans
Taille: 1m80
Emploi: voleur, seducteur
C'est partie mon Kiki

Alexeï Klaus Doubrovski a effectué 1 lancé(s) d'un 20 faces (Image non renseignée.) :
8




"C'est toujours "toujours" qui rime avec ouh ouh
Cette chose-là il faut que tu devines
Mon premier c'est désir
Mon deuxième du plaisir
Mon troisième c'est souffrir ouh ouh
Et mon tout fait des souvenirs
"
("désir désir" Laurent Voulzy)

"Je suis son fils et je suis leur frère.
Et pourtant, je ne veux plus être sanguinaire.
Mais pour toujours, ils resteront dans mon cœur.
Car dans notre famille.  Il n'y a pas de rancœur
On est pour toujours unis,
c'est ainsi qu'on vit notre vie.
"
( Klaus)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://libertyworld.forumgratuit.be/
#40542 : Re: [EVENT LUNE] Un joyeux non-anniversaire[Terminé] Dim 18 Nov - 10:18

Raven Wayne
Humain libre
Humain libre
avatar


Messages : 14
Points : 160

Feuille de personnage
Âge réel: 18 ans
Taille: 1m65
Emploi: Tueuse à gage

JOYEUX NON-ANNIVERSAIRE
FT. KLAUS
Finalement, je m’étais laissée tenter par les deux plats que j’avais en tête et lorsque le serveur était revenu, je lui avais fait part de mon double choix. Je n’étais pas vraiment pressée, cependant je voulais tout de même mettre la main sur le plus de vampire et de lycan possible. Et si je traînais trop, je n’aurais pas pu profiter de cette journée ô combien miraculeuse pour débarrasser le monde de ces ordures. Je secouais simplement la tête, hormis que j’étais impatiente de buter du chien et du buveur de sang, non, je n’étais pas trop limitée en temps.

Lorsque ma boisson se voit déposée devant moi, je l’observe un instant avec un grand sourire. Les bulles remontent le long de mon verre et s’agitent en tous sens, j’approche le bout de mon nez sur le rebord de la cage vitrée et saisis le palmier en plastique avant de remuer joyeusement. Le diabolo tire légèrement vers le jaune, avec une certaine opacité qui découlait probablement du sirop. D’après les livres que je lisais, une coutume voulait qu’on doive cogner notre verre l’un contre l’autre. Je le tendais donc vers le sien avec un sourire, ne quittant pas ses yeux.

-A la tienne, Alexeï.

J’heurtais doucement mon verre contre le sien avant de mordiller ma paille avec impatience, aspirant une gorgée sucrée de son contenu. Je clignais des yeux, tentant de déterminer si j’aimais ce que je buvais. Cette boisson risquait définitivement de devenir ma préférée. Ravie de ma découverte, je n’étais qu’un peu plus de bonne humeur encore. Je penchais un peu la tête de côté, le blondinet n’avait pas tort, personne de sensé ne répondrait à une question pareille en ce jour et après ce qu’il s’était passé avec Solaris. J’haussais les épaules.

-Un peu d’honnêteté ne fait jamais de mal !

Je plissais les yeux, voilà qu’il me demandait si je représentais un danger. A vrai dire, je faisais ce qui me semblait juste, je n’étais pas un danger pour lui s’il était humain.. quoi que s’il me donnait une raison de lui ôter la vie, je le ferais avec plaisir. C’est plus ou moins ce que j’ajoutais, histoire de lui donner une véritable réponse.

-Eh bien non, si tu es humain, tu ne crains rien.

Je ne comptais capturer personne aujourd’hui, sous aucun prétexte. C’était mort ou vif, si ma cible s’échappait. J’étais tellement excitée par l’idée que la ville était peuplée d’humain toute la journée que je ne savais pas si je pourrais avaler une grande quantité de nourriture, mon ventre était trop noué par l’impatience de courir dans les rues à la recherche de victimes potentielles.

Lorsque mon steak fut posé devant moi, mes yeux trahissaient clairement mon envie d’y plonger mon couteau. Je ne me fis pas prié, alors que l’humain qui me faisait face semblait souffrir de la chaleur de son plat. Je l’observais avec amusement plantant ma fourchette dans un morceau de ma viande, que je venais juste de découper. Je portais cette dernière à ma bouche et avalais ma bouchée avec appétit. La viande était tendre, saignante et savoureuse, j’en tomberais presque de ma chaise. Elle était cuite à la perfection, j’étais conquise.

-C’est pas grave, c’était drôle à voir ! Je me demandais qui allait gagner des deux.

Je poussais mon assiette vers lui, échangeant volontiers nos plats puisque chacun d’entre eux avait l’air de nous ravir.

-Tiens, sers toi. C’est vraiment trop bon !

Avant de mordre avidement dans l’une de ces croquettes bouillante, je soufflais un moment. Ainsi, elles étaient moins chaudes et je pouvais croquer dedans avec gourmandise. Le tout ingéré, j’étais sûre d’une chose, j’adorais le fromage, presque autant que le diabolo au citron. J’avais d’autant plus la sensation d’avoir raté trop de chose toutes ces années sous terre. Alors que je m’apprêtais à en piquer une deuxième, je vis le serveur approcher avec mon second plat. C’était pour le moins rapide.. il allait falloir jongler entre la viande et les pâtes à la sauce tomate.

Le serveur approcha un peu trop vite à mon goût, comme si quelqu’un l’avait poussé et que son élan l’emportait droit sur moi. J’arquais un sourcil, sans broncher alors que le plat avançait à toute allure. Une seconde plus tard et les clients avaient les yeux rivés sur moi, tandis que l’employé maladroit se confondait en excuses. C’était chaud et visiblement salissant, les pâtes chatouillaient ma peau et la sauce avait éclaboussé mon visage, comme si je venais d’assassiner quelqu’un avec violence.
Je levais les yeux vers le serveur et lui offrit un grand sourire. J’étais trop de bonne humeur pour en vouloir à une personne qui venait de me jeter mon plat sur les genoux. Je saisissais l’assiette pour la reposer à l’endroit sur la table, totalement vide. Mon t-shirt était recouvert de sauce, mon short quand à lui, se trouvait littéralement enseveli sous les pâtes et les boulettes de viande. Je me redressais lentement, laissant le tout tomber par terre et attrapais un spaghetti accroché à ma mèche bleue, le glissant entre mes lèvres. C’est dommage, c’était pourtant si bon, j’aurais aimé manger le plat entier plutôt que de m’en voir recouverte.

M’assurant qu’il m’en apportait un autre, j’haussais les épaules, sautillant presque sur place, lui demandant de m’indiquer les toilettes. Lorsque je fis face à mon reflet dans le miroir, je trouvais presque que cela m’allait bien. Un rouge tirant vers le orange qui colorait mon ventre à l’air et mon visage par petite constellation, c’était pas si mal. Je me débarbouillais en vitesse, essayant de faire partir les tâches du mieux possible et fis mon retour dans la salle, retournant m’asseoir sur mon siège, nettoyé en mon absence. Je jetais un coup d’oeil au serveur qui revenait déjà avec une autre assiette et le remerciait chaleureusement. Lui.. je ne passerais pas la porte de ce restaurant sans lui avoir tranché la gorge, tout à l’heure. Mais pour l’instant, mieux valait-il qu’il pense que tout était oublié.

-Bon.. je vais enfin pouvoir y goûter ! Tu en voudras aussi ?


© FICHE D'APOLLINA POUR LIBRE GRAPH



Believe me, if I stated murdering people... there'd be none of you left
"Charles Manson" ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
#40905 : Re: [EVENT LUNE] Un joyeux non-anniversaire[Terminé] Lun 26 Nov - 14:09

avatar


Messages : 1374
Points : 706

Feuille de personnage
Âge réel: 22 ans
Taille: 1m80
Emploi: voleur, seducteur
Un joyeux non-anniversaireEvent ,La Lune Rougeavec @Raven Wayne
Ho bin trinquons dans ce cas! C'est plaisant de ne pas à avoir contrôlé sa force, le bruit des deux verres n'est pas audible au vu du monde. Mais l'important est le geste pas le son. Je la regarde boire et je ris à sa phrase. Elle plaisante? Etre honnête en cet instant pourrait au contraire faire beaucoup de mal. Et bien que souffrir ne me fait pas vraiment peur, c'est la mort qui attend ceux attrapé qui m'inquiète.   Je remarque qu'elle n'a pas répondu à la question même si je suis sûr qu'elle est simplement humaine.

J'observe sa viande, l'odeur agréable me fait grogner l'estomac alors qu'il est occupé à manger! Sérieusement! Parfois mon corps me fait honte. Mais encore une fois le bruit ambiant absorbe tout autre bruit. Elle accepte mon échange, et je pique dans son assiette dès que ma fourchette est à nouveau libre d'aliment. Je suis son regard et j'écarte un peu les verres pour pouvoir faire de la place. La table va finir par être trop petite si on nous sert directement tout en même temps. Mais je n'ai pas vraiment eu besoin. Le plat à littéralement volé sur ma nouvelle amie. Le silence soudain dans le restaurant à un drôle d'effet. Alors que je penche la tête trouvant que le rouge lui sied bien au teint.

N'importe quelle fille péterait un câble en cet instant, hurlerait à l'incompétence. Demanderait réparation ou inversement, se sentir gênée des regards et aller se cacher sous la table. Mais elle a une tout autre réaction, une réaction que j'aurais pu parfaitement faire! Venir manger un bout qui lui ai tombé dessus!  J'affiche un sourire amusé et intéresser. Le destin venait de m'offrir une fille aussi dingue que moi? Je la regarde se lever et j'écoute les excuses du serveur, pourquoi il s'excuse à moi?

" j'espère que notre repas nous sera offert après ça...en plus de la sauce tomate! Vous savez que c'est salissant?

Je dépose mon coude plié sur la table, ma tête penché sur ma main. Observant les trois serveurs occupé à nettoyer la place. J'entends des gens murmurer la pauvre, certains me jette un œil en me donnant raison de demander le repas gratuit. Ce qu'un serveur a répondu positivement à ma demande. En m'apportant mes lasagne. Trop génial! J'ai hâte de lui dire! Ha justement la revoilà. Je lui souris et ricane légèrement moqueur. Je veux voir si elle va s'énerver ou si comme je m'en doute elle est comme moi.

" Limite, j'aurais préféré manger sur toi, c'était plus présentable.

J'ai fini entre temps mes croquettes alors que sa viande a du refroidir en son absence, dommage. Elle était pourtant si bonne! Mais même froid, je mangerais volontiers. Au pire elle le met dans ses pattes, ça réchauffera.

" Et toi? un peu de lasagne? C'est à l'aubergine, c'est délicieux!  

Je me penche sur la table pour chuchoter, bien qu'assez fort. En riant de la situation et enroulant au passage ma fourchette dans son assiette.

" Hooo et devine quoi ?  Ton petit accident ça nous a apporté quelque chose! … c'est…gratuit!  J'ai joué les amis protecteur et réclamer un remboursement pour la gêne occasionné. Ce n'est pas génial? Avec tout ce qu'on a pris en plus!

©️ 2981 12289 0




"C'est toujours "toujours" qui rime avec ouh ouh
Cette chose-là il faut que tu devines
Mon premier c'est désir
Mon deuxième du plaisir
Mon troisième c'est souffrir ouh ouh
Et mon tout fait des souvenirs
"
("désir désir" Laurent Voulzy)

"Je suis son fils et je suis leur frère.
Et pourtant, je ne veux plus être sanguinaire.
Mais pour toujours, ils resteront dans mon cœur.
Car dans notre famille.  Il n'y a pas de rancœur
On est pour toujours unis,
c'est ainsi qu'on vit notre vie.
"
( Klaus)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://libertyworld.forumgratuit.be/
#41000 : Re: [EVENT LUNE] Un joyeux non-anniversaire[Terminé] Mar 27 Nov - 18:37

Raven Wayne
Humain libre
Humain libre
avatar


Messages : 14
Points : 160

Feuille de personnage
Âge réel: 18 ans
Taille: 1m65
Emploi: Tueuse à gage

JOYEUX NON-ANNIVERSAIRE
FT. KLAUS
La première bouchée de mon plat et me fit sourire à l’extrême. Au moins, cela avait le mérite d’être bon, quoi que visiblement vivant puisque sacrément instable dans les mains des serveurs. Je poussais un son qui trahissait mon contentement et entortillait les pâtes autour de ma fourchette avant de les engloutir avec appétit. Je me rendais compte seulement lorsque je mangeais à quel point je pouvais avoir faim. Je joue presque mon plat, plantant les pics de mon instrument de torture dans les boulettes de viande que je glisse dans ma bouche avec gourmandise. Je prends rarement autant de plaisir à manger qu’aujourd’hui. Il faut dire que je n’ai pas pour habitude de me rendre dans des restaurants pour me nourrir. Je penche un peu la tête alors que mon compagnon de table prend la parole et j’acquiesce ensuite énergiquement.

-Et nettement plus amusant !

Après tout, cela aurait évité de gâcher la nourriture, d’autant plus que manger des pâtes à même un être humain doit être divertissant ! Et le nettoyage est sûrement efficace de cette manière. Je jette un coup d’œil rapide à mon short tâché. J’imagine que je dois sentir encore la viande et la sauce tomate. J’espère ne pas tomber sur un chien affamé en sortant d’ici, il pourrait se décider à me courir après en pensant que je suis comestible. Enfin peut être qu’une course entre un canidé et moi dans les rues de Londres pourrait faire de l’animation ?

J’observe le plat du blond et hoche la tête, de nouveau, j’échange nos assiettes. Les spaghettis doivent être goûtées par le plus grand nombre, elles sont délicieuses. Avec un peu d’hésitation je goûte les lasagnes à l’aubergine. Je fronce légèrement le nez et enfourne la fourchette entre mes lèvres. Je ferme les yeux comme pour profiter de chacune des saveurs qui me sont offertes et les ouvre soudainement en réalisant ô combien le plat de mon ami est excellent, lui aussi.

-Oh ! Chest chacrément bon !

Cependant, c’est un peu chaud et je pense que je me suis brûlée le bout de la langue, ce dernier est douloureux même si cela est supportable. Je ne pense jamais à souffler avant de manger et cette fois-ci, je n’échappe pas à la brûlure ! Mais en entendant ce qu’Alexeï me raconte, j’en oublie cet évènement et tape deux fois dans mes mains, la joie transparaissant sur mon visage par tous les pores de ma peau sans doute. Gratuit, rien à payer, pas d’argent à sortir de notre poche.. repas à l’œil ? Je manque de bondir de ma chaise tant cette nouvelle est bonne à prendre. En jetant un regard vers l’allée à côté de notre table, je renifle une odeur d'alcool, de bière si je ne me trompe pas, émaner d’un des plats qui vient à passer à ma hauteur. J’ignorais que l’on pouvait en mettre dans des plats.. mais il me semble qu’il s’agit du sauté de porc connu pour être un des plats les mieux réussis du restaurant. Du moins c’est ce que m’a appris la carte tout à l’heure, lorsque je dévorais chaque ligne l’une après l’autre.

-J’suis encore plus de bonne humeur grâce à toi !

Mon regard vagabonde à travers la salle, j’observe les clients en train de manger et mon attention se porte vers la fenêtre sur ma droite. En face de la rue, un artisan est occupé à faire de la soudure devant sa boutique. Je le regarde attentivement, bien que ce soit son masque qui m’interpelle, plus que son activité. Il me ferait presque penser à un de ces masques à gaz que les gens portaient pour les combats. Peut être que je devrais investir à la fois là dedans, ainsi que dans un lance flamme, pour cramer les loups et vampires de Londres ?
Je reporte mon attention sur le reste de la salle et un étrange plateau passe à côté de moi. J’interpelle le serveur gaiement, lui demandant quelle est cette étrange pâte qui recouvre les pancakes au centre de l’assiette. Ravi de voir que le dessert qu’il apporte, éveille l’intérêt des clients, il se penche un peu vers moi et m’explique qu’il s’agit d’une pâte à tartiner à base de marshmallow, nommée « Fluff ». Le nom est étrange, mais tout comme le diabolo, il me plaît bien.

-J’ai hâte d’en être au dessert ! Il y a quelque chose qui te ferait envie, à toi ?

Au même moment, une jeune femme passe à nos côtés et mon regard se pose sur sa robe fendue jusqu’en haut de sa cuisse. Je penche la tête avec incompréhension et curiosité, aucune discrétion ni même gêne de ma part, je me pose simplement des questions sur l’utilité d’un vêtement de la sorte. Je ne crois pas en avoir déjà vu et encore moins porté. Je ne suis pas un modèle en matière de fringue et je m’habille souvent très court mais c’est bien plus parce que cela m’est pratique pour courir.  Tout à fait innocemment, je pose la question à celui qui me fait face.

-Tu crois qu’ils auraient une agrafeuse à lui prêter.. ?


© FICHE D'APOLLINA POUR LIBRE GRAPH



Believe me, if I stated murdering people... there'd be none of you left
"Charles Manson" ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
#41179 : Re: [EVENT LUNE] Un joyeux non-anniversaire[Terminé] Mar 4 Déc - 0:21

avatar


Messages : 1374
Points : 706

Feuille de personnage
Âge réel: 22 ans
Taille: 1m80
Emploi: voleur, seducteur
Un joyeux non-anniversaireEvent ,La Lune Rougeavec @Raven Wayne
Bingo ! Elle joue le jeu et en rajoute. Je n'arrive pas à croire que le hasard m'a mis une fille ainsi à ma table. J'en roule ma fourchette dans son assiette, on mange ainsi piquant chez l'un et chez l'autre. Ça fait pourtant quoi, une heure max qu'on se connait ? Et qui mangerait dans l'assiette de l'autre ainsi si ce n'est deux personnes comme nous. J'hoche la tête, je le reconnais c'est bon.

" parait pourtant que l'établissement est à vendre. Ça se peut ils font les fonds de tiroirs pour nous servir ! "

Je souris à sa remarque, même si ce n'est pas vraiment grâce à moi. Bien que si je n'avais pas râlé, est ce qu'on aurait du payé ? Naan, j'aurais poussé scandale ! Jouez ma diva et ils auraient perdu pas mal de clients. Je peux être chiant quand je veux ! Je regarde Raven, qui est distraite par tout ce qui se passe autour d'elle. J'ai l'impression d'être devant une fille qui ne sort jamais ! Peut-être qu'elle est une ancienne esclave libérer il y a peu ? Ça expliquerait pourquoi elle m'a posé cette question si sérieusement au sujet des surnaturels. Le dessert ! Ho le dessert déjà promis gratuitement pour avoir accepté Raven à ma table ! Penser au dessert alors que nos assiettes ne sont pas vides. Je lève les épaules et appel le serveur.

"vous pouvez emballer le reste des assiettes pour qu'on puisse l'emporter? J'aimerais éviter qu'on gaspille encore un plat. "

Je n'apprécie pas du tout le regard du serveur, mais il s'exécute en reprenant nos assiettes. Il revient 5 minutes plus tard avec les raviers dans un plastique. Hooo ,quel brave petit bien obéissant ! Je me lèche les lèvres en l'imaginant attaché tout en me suppliant d'arrêter de le fouetté. Il ferait un parfait esclave ! Il se tourne en nous laissant la carte des desserts et je mate ses fesses. Mais Raven m'interpelle pour me désigner une jeune femme qui porte une robe sexy. Je ne vois rien d'anormal, buvant mon verre et le recrachant sur la nappe à sa question. Éclatant de rire.

"Une agrafeuse ? Sérieusement Raven ! Tu m'as tué ! Haaa bordel, je crois que j'en ai eu qui est passé par mon nez ! Dégueu!  "

Je sors un mouchoir et me mouche. Mais la politesse m'a toutefois appris à me retourner quand on est à table…même si c'est compliqué quand on est si entourée. Mais je m'en fiche, celle que je ne veux pas importuner par ma morve c'est la jeune fille à ma table. Pas ces vieux grincheux qui me fixent d'un air outré. Je prends ensuite la carte et je commande une crêpe chaude, simple et efficace. Une fois le dessert englouti, je me masse le ventre. Je n’ai aucune idée de l'effet que ça va me faire quand je récupérais mes pouvoirs. Mais je me dis que ça ne peut être pire qu'une gastro.  

"Faudrait un peu de sport pour digérer …hey attendez! Pourquoi vous nous donnez l'addition? "

Je retiens la manche du serveur qui pensait avoir été discret en le déposant alors qu'il débarrassait. J'ouvre et je vois que le simple plat de pâte de spaghetti a été barré. Même pas mon dessert, pourtant gagné ! Je lâche le serveur avec un sourire, une idée en tête. Je me lève et invite Raven de faire pareil. Dès qu'il retourne en cuisine. Ramassant nos affaires. On se dirige en direction des toilettes tout en chuchotant à ma nouvelle amie.

"Je déteste être pris pour un con! Que dirais-tu d'attendre un peu que ça se vide et qu'on s'amuse ensuite?"

L'heure du midi ayant avancé, le restaurant se vidait de plus en plus. Je regarde les quelques retardataires qui ne font aucunement attention à nous. De mieux en mieux! Je vois une alarme incendie et je le montre à Raven d'un regard discret, mais que j'espère qu'elle va comprendre. Si le personnel est trop nombreux, c'est pour une bonne distraction. Et la fenêtre est assez grande pour s'y enfuir ensuite. Je surveille la salle et quand plus aucun client s'y trouve, je vois notre cher serveur aller à notre table et chercher après nous. Hoo, il vient par ici.

" Il arrive! Au vu de ce qu'il t’a fait. Je t'en fais cadeau."

Je sors ensuite mon propre couteau, dévoilant mes attentions à Raven si elle doutait encore. Je me colle au mur près de la porte et referme celle-ci, quand la proie entre. Je lui attrape les mains et lui fait une clef pour les bloqué dans son dos, j'utilise une serviette pour les lui lier rapidement. Et lui fourgue un rouleau de papier toilette en bouche en guise de bâillon. Puis je le pousse au pied de Raven.  
©️ 2981 12289 0




"C'est toujours "toujours" qui rime avec ouh ouh
Cette chose-là il faut que tu devines
Mon premier c'est désir
Mon deuxième du plaisir
Mon troisième c'est souffrir ouh ouh
Et mon tout fait des souvenirs
"
("désir désir" Laurent Voulzy)

"Je suis son fils et je suis leur frère.
Et pourtant, je ne veux plus être sanguinaire.
Mais pour toujours, ils resteront dans mon cœur.
Car dans notre famille.  Il n'y a pas de rancœur
On est pour toujours unis,
c'est ainsi qu'on vit notre vie.
"
( Klaus)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://libertyworld.forumgratuit.be/
#41254 : Re: [EVENT LUNE] Un joyeux non-anniversaire[Terminé] Jeu 6 Déc - 9:12

Raven Wayne
Humain libre
Humain libre
avatar


Messages : 14
Points : 160

Feuille de personnage
Âge réel: 18 ans
Taille: 1m65
Emploi: Tueuse à gage

JOYEUX NON-ANNIVERSAIRE
FT. KLAUS
Je pouvais oublier certaines choses très vite et me rappeler d’autres pour une très longue durée. Je pouvais me montrer indulgente comme horriblement rancunière. Aujourd’hui était un bon jour et j’avais pas mangé à ma faim depuis très longtemps peut être que cela assurait la longévité du serveur ? Non certainement pas. J’avais envie de jouer et de sortir d’ici pleine de légèreté et de bons premiers souvenirs de cette journée.
Peu importe avec quoi ils nous servaient, si la bouffe était périmée mais mangeable et que je ne tombais pas malade, honnêtement, je m’en fichais. Gérer des intoxications alimentaires en vivant dans la rue n’était jamais simple, j’en savais quelque chose. Faire les poubelles pour récupérer de quoi s’éviter de crever de faim et avaler ce qui nous tombait sous la main, c’était loin d’être une valeur sûre.

Repartir avec nos repas ? Sérieusement ? J’allais finir par sauter au cou d’Alexeï définitivement. On aurait de quoi manger plus tard, c’était parfait. L’employé qui nous rapporta les plats sous plastique n’avait pas l’air ravi, mais je sentais que le jeune homme en face de moi l’était, lui. D’ailleurs il se mit soudainement à rire et je comprenais difficilement pourquoi. Qu’est ce qui pouvait bien être si drôle ? Se moquait-il de la fille dont la robe était fendue ? Cependant, c’était assez communicatif, alors je me mis à lui sourire à mon tour et d’avantages encore lorsqu’il se tourna pour m’épargner la confrontation avec son mouchoir. J’étais difficilement gênée, je ne sais pas si je me serais détournée de manière aussi polie, rien que pour un besoin aussi naturel que celui-ci.

Je ne relève pas la soudaine envie sportive du blond, d’ailleurs même si j’avais voulu je n’en eus pas le temps. Mes yeux suivent les siens et j’observe l’addition, un peu surprise. Si le serveur mal à l’aise de tout à l’heure nous avait fait une promesse quelconque, son patron semblait en revanche avoir plus d’assurance et manquait d’envie de la tenir. Si je saisissais bien, l’on se devait de payer malgré tout ? Ma bonne humeur retomba aussi sec. Mais je me décidais à suivre mon compagnon de table qui m’entraînait tout droit vers les toilettes. J’avais récupéré mon sac et passais la porte à sa suite. Sa proposition me parût idéale et elle me fit retrouver le sourire.

Au bout de plusieurs longues minutes je m’étais décidée à passer la tête vers l’extérieur, afin d’être sûre que la salle soit réellement en train de se vider entièrement. Même les rues semblaient se déserter, comme s’il y avait un évènement dont j’ignorais l’existence qui poussaient les gens à quitter les lieux. Peut être un rassemblement sur une place publique, ou un truc du genre ? Après tout aujourd’hui, c’était un jour spécial, certains devaient sans doute en profiter pour tenter de profiter de la situation à l’avantages des humains. Et ils avaient bien raison, bien que s’ils annonçaient clairement leur désir de guerre civile, les créatures surnaturelles, humaines pour un jour, risquaient de se planquer jusqu’à la nuit tombée.

Je sautille de joie en apprenant que la proie approche et manque de rire en observant son regard de chaton apeuré se poser sur nous, l’un après l’autre. Le blond devait avoir l’habitude, car en deux temps trois mouvements, notre victime se retrouvaient à mes pieds, totalement livrée à mes envies du moment. Et Dieu sait qu’il risque de ne pas beaucoup apprécier.

-Les arrangements, c’est sacré.. c’est pas cool de nous avoir fait faux plan, comme ça !

Je m’accroupis à sa hauteur, bien qu’il tente de se relever et attrape ses cheveux entre mes doigts, sans aucune douceur. Je sors ma propre lame de ma chaussure et esquisse un sourire en la posant contre son visage, appuyant doucement sur sa peau pour laisser une première entaille sur sa joue. Je sens qu’il panique et il a clairement raison.

-Mentir.. c’est mal.

Je battais des cils, penchant la tête un coup à droite, puis à gauche. Un bruit parvint de la cuisine qui ne se trouvait pas loin et pressée d’en finir je plantais ma dague dans sa gorge, pleine carotide. Mon visage fut mouchetée de sang et alors que le serveur agonisait sagement par terre, je me redressais pour me mettre face au miroir. C’était nettement mieux que la sauce tomate ! Je ne pris même pas la peine de nettoyer mon visage avant de me diriger d’un pas pressé vers l’alarme incendie. Je déclenchais cette dernière en vitesse et observais Alexeï, ne tenant plus en place, un air plus que ravi collé au visage.

-On y va ?

Je m’approchais de la fenêtre et l’ouvrais brutalement, jetant un coup d’œil à l’extérieur. La rue était vide, on aurait le temps de filer sans problème. Je fis demi tour pour récupérer mon sac et essuyer mon arme dans les cheveux du défunt avant de m’asseoir sur le rebord de la fenêtre, prête à quitter les lieux. J’aimais les choses bien faîtes mais exécutées rapidement et précisément. Une envie assouvie, la bonne humeur qui revenait, l’après midi pouvait commencer.


© FICHE D'APOLLINA POUR LIBRE GRAPH



Believe me, if I stated murdering people... there'd be none of you left
"Charles Manson" ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
#41366 : Re: [EVENT LUNE] Un joyeux non-anniversaire[Terminé] Lun 10 Déc - 20:27

avatar


Messages : 1374
Points : 706

Feuille de personnage
Âge réel: 22 ans
Taille: 1m80
Emploi: voleur, seducteur
Un joyeux non-anniversaireEvent ,La Lune Rougeavec @Raven Wayne
Haaa qu'il est faible ! Je lui aurais certainement tordu les bras en l'attachant si j'avais eu ma force. Même si je suis encore un bébé vampire. Je la regarde faire, hoo rapide ! Elle n'a pas pris le temps de savourer sa proie. Mais elle a raison, si on reste trop longtemps. Nous risquons de nous faire attraper. Donc pas de proie pour moi, pas pour l'instant en tout cas. Dommage j,'aurais aimé faire un massacre dans le restaurant. Tout recouvrir de sang, un magnifique retour de ma personne. Je regarde tout ce sang, tout ce gaspillage ! L'envie d'aller chercher une bouteille pour la remplir me brule. Mais je sais que ce n'est pas raisonnable. Premièrement, car il faudrait que je sorte dans la salle, de deux je ne sais pas ce qu'en penserait Raven.

Le bruit assourdissant retentit dans tout l'établissement, je la regarde partir et juste avant de la rejoindre. Je pose mon doigt sur le cou pour en prélever du sang, le portant à ma bouche. Je souris amusé de sentir ce gout tellement différent quand je suis humain.  C'est agréable également de ne pas sentir cette envie me bruler le ventre, le picotement léger à mes yeux et cette poussée dans ma mâchoire. Je ne ressens rien, juste… le moi du passé. Mais je n'ai pas le temps d'analyser et de savourer la sensation. On doit partir d'ici et au plus vite. Attrapant le sachet de nourriture, bah oui ! Ne faudrait pas le laisser ! Je passe par la fenêtre à mon tour. Rejoignant la jeune humaine dans la ruelle. Je lui souris, regardant le sang qui lui trace une magnifique trace rouge.  

On passe de petites rues peu fréquentées, à une autre. Le bruit de la sirène attire le monde devant le restaurant. Une parfaite diversion ! J'attrape la main de Raven quand on longe un grand bâtiment. Si l'on continue, nous risquons d'arriver dans une rue peuplée.

Je lui montre une échelle de secours que je fais tomber et sans attendre son avis, je monte jusqu'en haut, juste à espérer qu'elle monte bien jusqu'en haut. Sinon, il va falloir s'incruster chez quelqu'un. Ho ! Mais c'est que les apparts sont pas mal du tout ! Je jette un regard à chaque fois, en étant le plus discret que possible. Jusqu'au 4e étage où l'appart semble vide d'occupant, je prends mon couteau et tente de faire comme dans les films, faire un cercle avec la lame… échec ! Ça m'énerve et je préfère briser un carreau. Plus simple ! Plus efficace ! J'ouvre la fenêtre et pénètre dans l'appartement. Il n’y a rien si ce n'est la cuisine. Même pas de fauteuil ! Cet appartement doit être à vendre.  

Je dépose le sac sur l'ilot central et m'étire en caressant mon ventre. J'ai trop mangé et cette course poursuite me donne des nausées. Je n'ai pas envie de vomir ! J'ai bien aimé ce que j'ai mangé. À la limite je préfère le passage de l'autre côté, au moins ça reste plus longtemps dans mon estomac. Je me demande si l'eau est coupée, je contourne l'ilot et ouvre l'évier. Un bruit caractéristique de l'eau coincé trop longtemps, et ensuite Pouf ! Ha trop génial ! J'adore quand les propriétaires oublient ce genre de chose.  Je retourne au centre de la pièce et je me mets à terre, bon que faire d'autre de ma journée ? Profiter du soleil? Non, trop de monde. Le petit meurtre me reste sur la faim. Mais est-ce une bonne idée de tuer au hasard ? Je n'ai pas envie de me faire ficher, bien que tuer un peu de lycan serait tellement sympa!

Je regarde Raven, fixant son sourire et le sang sur elle. C'est tellement rassurant de voir une humaine agir comme je le faisais. Je me sens moins seul, haaa j'aurais adoré passé du temps avec elle si seulement je n'étais pas vampire. Nan Klaus! Pas de nostalgie pour cette journée. C'est un jour de fête! Je tends l'oreille, la sirène des pompiers. Et peu de temps après, d'autre sirène. De la police certainement, notre cadavre a été découvert. Il faut attendre encore un peu, pour filer. J'attrape mon sac et sort un jeu de cartes. Autant faire passer le temps comme on peut! Battant et mélangeant ceux-ci, je laisse Raven choisir le jeu. Honneur aux filles.
©️ 2981 12289 0




"C'est toujours "toujours" qui rime avec ouh ouh
Cette chose-là il faut que tu devines
Mon premier c'est désir
Mon deuxième du plaisir
Mon troisième c'est souffrir ouh ouh
Et mon tout fait des souvenirs
"
("désir désir" Laurent Voulzy)

"Je suis son fils et je suis leur frère.
Et pourtant, je ne veux plus être sanguinaire.
Mais pour toujours, ils resteront dans mon cœur.
Car dans notre famille.  Il n'y a pas de rancœur
On est pour toujours unis,
c'est ainsi qu'on vit notre vie.
"
( Klaus)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://libertyworld.forumgratuit.be/
#41841 : Re: [EVENT LUNE] Un joyeux non-anniversaire[Terminé] Mer 9 Jan - 12:00

Raven Wayne
Humain libre
Humain libre
avatar


Messages : 14
Points : 160

Feuille de personnage
Âge réel: 18 ans
Taille: 1m65
Emploi: Tueuse à gage

JOYEUX NON-ANNIVERSAIRE
FT. KLAUS
Tuer est décidément la meilleure chose au monde. Cette sensation de légèreté que me procure le meurtre me fait marcher plus rapidement, plus joyeusement, je me mets d’ailleurs à fredonner de petits airs débordant d’allégresse. J’avais toutes les raisons d’assassiner ce serveur et je me sens soulagée de l’avoir fait, si j’étais partie en le laissant en vie, cela aurait été une forme d’échec. « On ne doit pas se laisser soumettre par le moindre individu, quel qu’il soit » règle numéro.. 2 ou 3 du commandement Wayne, je crois. Chaque fois que quelqu’un agonise sous mes yeux, c’est comme un pas de plus en direction de la victoire totale, comme une quête que l’on complète lentement, au fur et à mesure que les victimes s’entassent. Je visualise d’ailleurs souvent ce tas de cadavre sur lequel je règne en maître, me tenant à son sommet et m’inclinant face à ces nombreux corps sans vie. Même si pour la plupart, je ne me remémore pas le visage, rare sont les morts qui me marquent plus que de raison. Ce n’est pas nécessaire de se rappeler, ils n’existent plus et ne représentent rien de plus qu’un souvenir futile.

Entre les sirènes et le bruit constant de la capitale, j’ai l’impression d’être bercé par la mélodie du chaos. Il est bon d’entendre les gens s’inquiéter, s’affoler ou se mettre à marcher dans tous les sens avec précipitation, comme une bande de fourmis que l’on aurait apeuré et qui paniqueraient à nos pieds en cherchant une direction pour prendre la fuite. Malheureusement, je ne vois nul visage trahissant l’angoisse ou la crainte et peut être est-ce mieux ainsi puisque le but actuel est de mettre les voiles sans se faire prendre. Lorsque l’échelle tombe devant nous, je ne peux qu’admirer le cerveau brillant d’Alexeï. Je n’avais pas imaginé qu’il était possible de grimper de cette manière et qu’un tel système existe. Il force mon admiration et je suis plus que ravie de le suivre, marche après marche. Le bruit de verre brisé me force à regarder en bas et la hauteur à laquelle je me trouve me donne un petit frisson, non pas de peur mais bel et bien d’excitation. Je viens même tendre une main dans le vide, me penchant dangereusement en arrière, un vent léger caressant ma peau et s’infiltrant dans mes cheveux, avant de finalement me hisser à l’intérieur.

Je balaye la pièce du regard, c’est la première fois que j’entre dans un appartement depuis mon arrivée.. et la première fois tout court. J’observe tout autour de moi, n’hésitant pas à fouiller les placards qui ne sont pas aussi vides qu’ils le laisseraient paraître et fait avancer mes doigts sur l’îlot central, comme si ces derniers étaient des jambes qui couraient sur la surface lisse. Abandonnant le blond quelques minutes, je fais le tour du propriétaire, m’aventurant jusqu’à la salle de bain. Une fois encore, je suis confrontée à mon reflet dans le miroir qui se dresse face à moi et je souffle sur une mèche bleu azur qui entrave l’un de mes yeux. Ce n’est ni mon sourire immaculé, ni le sang sur mon visage qui attirent mon attention mais les produits disposés sur les étagères. Ce logement ne doit pas être si vide que cela. Je ne peux m’empêcher de farfouiller parmi les gels douches et autres shampoings. Assurément la personne vivant dans cet endroit n’est autre qu’une femme. A moins qu’un homme prenne autant soin de lui ? J’ai véritablement du mal à comprendre les gens.

Je ressors en sautillant à travers la demeure déserte et rejoins mon ami, assis par terre. Je l’imite aussitôt, lui faisant face en observant les cartes, assez intriguée. J’ai réellement manqué beaucoup de choses, enfermée sous terre. Ces petits bouts de carton décorés me font sourire, je suis de bonne humeur et j’ai envie de jouer à ce qu’il voudra, du moment qu’il m’apprend les règles. Je penche la tête de côté et marmonne.

-Je ne sais pas jouer. Explique moi !

J’ai les cartes en mains, il les a battu et je retourne simplement le paquet pour faire face à une dame de cœur que j’observe longuement. J’aime cette carte. Elle me rappelle l’histoire d’Alice aux pays des merveilles. Et de cette fabuleuse Reine qui coupait des têtes. Un cliquetis me fait sortir de mes pensées et je tourne vivement la tête en direction de la porte d’entrée. Deux tours dans la serrure et la poignée s’abaisse alors que je me redresse aussitôt sur mes jambes, gardant la carte en main et lâchant toutes les autres au sol. Je jette un coup d’œil à Klaus, loin d’être affolée, lui demandant muettement ce que nous devons faire.


© FICHE D'APOLLINA POUR LIBRE GRAPH



Believe me, if I stated murdering people... there'd be none of you left
"Charles Manson" ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
#41962 : Re: [EVENT LUNE] Un joyeux non-anniversaire[Terminé] Mar 15 Jan - 10:18

avatar


Messages : 1374
Points : 706

Feuille de personnage
Âge réel: 22 ans
Taille: 1m80
Emploi: voleur, seducteur
Rp terminée suite du rp : Je te montre comment je joue




"C'est toujours "toujours" qui rime avec ouh ouh
Cette chose-là il faut que tu devines
Mon premier c'est désir
Mon deuxième du plaisir
Mon troisième c'est souffrir ouh ouh
Et mon tout fait des souvenirs
"
("désir désir" Laurent Voulzy)

"Je suis son fils et je suis leur frère.
Et pourtant, je ne veux plus être sanguinaire.
Mais pour toujours, ils resteront dans mon cœur.
Car dans notre famille.  Il n'y a pas de rancœur
On est pour toujours unis,
c'est ainsi qu'on vit notre vie.
"
( Klaus)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://libertyworld.forumgratuit.be/
#0 : Re: [EVENT LUNE] Un joyeux non-anniversaire[Terminé]

Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Je vous souhaite un joyeux non-anniversaire ! A qui ? A vous ! A moi ? Mais oui ! (Oui bon je sais c'est mon DOC-DAY mais j'aime la chanson joyeux non-anniversaire)
» Joyeux z'anniversaire Naïa !
» Joyeux Anniversaire a....
» Un joyeux non-anniversaire, mon cher, mon cher ♪ [Terminé]
» UN JOYEUX-NON ANNIVERSAIRE | trois ans de D. (terminé)

[EVENT LUNE] Un joyeux non-anniversaire[Terminé]
-
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: