Ouvrir
Météo, Novembre 2032
6°c
Pluie
Nouvelles
♦️ 05/06/2019 : Changement au niveau des meutes! Venez faire un petit tour ici!
♦️ 01/06/2019 : Félicitations à Phoebe Ross et Matheus Howells, nos membres du mois!
♦️ 22/05/2019 : Suite au recensement majeur, nous avons découvert.... une surpopulation de noctambules! Les laisserez-vous gagner contre ces pauvres humains!

♦️ 15/05/2019 : Le recensement majeur est maintenant terminé...!

♦️ 01/05/2019 : Grande MAJ du forum ! Pour plus de détails, venez voir le sujet ICI !

♦️ 24/04/2019 : Plus qu'une semaine avant la grande mise à jour! Rappelez-vous la date du 1er mai, à 19h(France) 13h (Québec) le forum fermera ses portes pour la soirée et la nuit pour revêtir ses nouvelles fonctionnalités!

♦️ 19/04/2019 : N'oubliez pas d'aller vous recenser ici! C'est TRÈS important. Merci beaucoup!

♦️ 01/03/2019 : Les résultats de la Deuxième Loterie de Londres sont sortis !

♦️ 20/02/2019 : Notre grand événement de l'amour a pris fin aujourd'hui ! Bravo à tous les participants !

♦️ 27/01/2019 : Les résultats de la Première Loterie de Londres sont sortis !

♦️ 06/01/2019 : Bravo à Shandra O'Brien qui remporte notre Quizz Festif et donc l'Event CB de ce début d'année !

♦️ 03/01/2019 : L'évent Lune Rouge est officiellement cloturé ! Bravo à tous les participants qui ont survécu à ce jour sans créatures !

♦️ 01/01/2019 : Alexeï Klaus D. emporte pour une deuxième fois le vote du mois, et ajoutons Carmen de Valencia et Evelyne Salt en tant que rôlistes du mois avec leur RP : «Who are you, really?»

♦️ 01/01/2019 : Bonne année 2019 à tous et à toutes!

Nos membres vedettes !

Dernières demandes de RP
Choisis bien ton clan, la pénombre est cruelle.
Attention à tous: Les pauvres humains sont en danger d'extinction! Nous avons très peu d'humains, et une surpopulation de noctambules peut être mortelle pour la pauvre faible race. Les laisserez-vous gagner?

Damian Black

+ options du sujet +
Invité
Invité
Anonymous
#38122
Damian Black
Message Dim 30 Sep - 23:23


Dernière édition par Damian Black le Mar 6 Nov - 14:38, édité 7 fois
PrénomDamian Black


Identification

Nom : Black
Prénom : Damian
Surnom : Dan, Maître, le Sanguinaire
Race : Vampire
Sexe : Mâle
Âge physique : 26 ans
Date de naissance : 1939
Orientation sexuelle : Pansexuel
Pays d'origine : Angleterre
Groupe : Sanguinaires
Emploi : Membre d'honneur des Sanguinaires
Supérieur immédiat : Aucun

Choix de jeu: [ ] Avec Destin [X] Sans Destin
Derrière l'écran

Prénom : /
Surnom : Chaussette
Âge : 30 piges (pour 3 jours, z'allez pas chipoter. D'ailleurs j'attends mes cadeaux)
Découverte : C'est un retour. Si y'a des plaintes, contacter Lizzie, c'est elle la traîtresse !
Fréquence de connexion : Journalière, mais irrégulière jusqu'à janvier 2019
Autres personnages : None
Autres trucs sur vous :
Commentaires : Brace Yourself, papa est là !

Le physique qui me différencie
Si le danger attire, alors Damian est sans conteste attirant. Son physique dithyrambique aimante les regards et son maintien altier les conserve sur lui. L'insolence noire qui se dégage de son être assoie une distance inatteignable, élu parmi les élus, il afflige les narcisses sans même y penser.
Les cheveux de rouille luisant rappelle le sillage de sang qui suit ses pas. La lumière semble avoir déserté ses traits, sa peau de plâtre avale goulument les rayons de lune. Si les quelques 100 hivers qui l'ont vu vieillir ne peuvent se lire à l'oeil nu, ils se ressentent dans ses gestes, s'entendent dans le grain velouté de sa voix. Gare à celui qui s'y méprendra. Avare de clignements, son regard de fauve semble percer à travers l'âme, dépecer les défenses de toute parure pour empoigner les secrets, et les arracher au grand jour, ne laissant derrière soi qu'un trou misérable d'émotions confuses. Le réconfort d'un sourire aiguisé comme une lame refroidit à peine le désir de saisir ses lèvres faites pour inciter au péché.
Un bon mètre quatre-vingt, fringué rouge, du noir, du zébré, des chemises sans cravatte (car il a horreur des cravattes), des pantalons de smoking, des santiag... la grande classe des années 2000 quoi, dégage une odeur lourde de fumée froide et de débauche excessive, si pregnante, dont de longues heures trop vite comptées effacent mal l'empreinte olfactive, bouillonnant à l'esprit comme un lointain souvenir. Damian est plutôt grand, avoisinant le mètre quatre-vingt-sept. Et fin, car régime vampirique oblige. Une musculature sèche, présente sans faire de zèle, qu'il l'entretient régulièrement. Il porte les cheveux courts, une frange assymétrique, et on le voit rarement sans quelque chose à la bouche, que ça soit ses cigarettes Insignia préférées ou une sucette à la cerise.

Signes particuliers
Les cheveux rouges. Ouep, en général c'est ça qu'on retient de lui, quand on a le temps de retenir quelque chose... Pour les moins chanceux, il y a deux-trois autres petits signes distinctifs qui sautent aux yeux. Par exemple, sa cicatrice à la gorge, datant d'avant sa transformation et si imprégnée dans sa chair que son hérédité vampirique ne l'a pas fait totalement disparaître. Et ses yeux dorés, couleur pour le moins étrange pour un vampire, s'il en est. Et s'ils ne sont pas teints de la couleur de la faim...
Sa peau est d'une pâleur froide, un gris cartonné qui ne laisse aucun doute quant à son appartenance au peuple des nocturnes.



Le psychologique qui m'habite
Damian est un gars cool. Sympa, rieur, un brin séducteur. Il aime autant une bonne vanne qu'une bonne séance de tortures, ça fait les abdos et ça garde en forme. Oh bien sûr, il a ses mauvais jours comme tout le monde, mais le vampire n'est pas du genre à se mettre en colère, non. Il a d'autres moyens d'extérioriser les petits tracas qui viennent perturber sa tranquilité, des moyens bien moins prévisibles et rassurants qu'une simple explosion de colère...
D'un naturel calme et enjoué donc, il est très difficile de savoir ce qu'il pense réellement. Même ceux qui le connaissent bien ont du mal à le cerner, et cette incertitude maintient toujours une certaine distance entre lui et le reste du monde.
Malgré tout, c'est un meneur né, un père aimant, qui s'inquiète pour chacun de ceux qu'il prend sous son aile. Charismatique, il est autant craint qu'adulé, par ceux qui le suivent comme par ses ennemis. Vivant selon son propre code d'honneur, il n'est pas d'autorité qu'il reconnaisse mieux que la sienne, et il ne fait confiance à personne d'autre que lui-même. Il prend soin de sa "famille" comme il aime à les appeler, et ne déçoit jamais un rival qui ose défier son autorité. Allié comme opposant, tous savent à quoi s'attendre s'ils s'attirent ses mauvaises attentions...
Car Black est un homme qui aime la violence, sous toutes ses formes. Il aime faire souffrir, sentir le goût de la peur, entendre les cris. Rien ne l'électrise autant que de voir le visage se déformer sous la douleur ou la terreur. Par contraste, c'est aussi un détraqué sentimental, qui aime les belles choses, la beauté de la nature, la complexité de la poésie... Bien éduqué, il sait se montrer galant et met un point d'honneur à paraître courtois en toutes circonstances...


Le passé qui m'a construit


Il est des êtres chez qui la violence vient naturellement. Peu importe leurs origines, leur histoire, leurs buts, tous la prêchent et la vénèrent comme la plus pure forme d’expression. Certains parleront de la beauté du sang, d’autres de celle d’un corps couvert de contusions, d’autres encore, plus intellectuels, érigeront en reine la destruction psychologique, mais tous auront en commun de la pratiquer comme un Art.



Encore.



Le ton était froid, sec, cinglant comme un  fouet. Une jambe croisée l’une sur l’autre, impérieusement installé sur l’un des énormes tuyaux d’étain qui transportaient les eaux poisseuses du sous-sol londonien, une Insignia à la main, Damian supervisait la sentence. Des heures durant, cette chair avait subi le courroux du cuir sans parvenir à arracher le moindre son à l’homme enchaîné des quatre fers au centre de la salle, et chaque coup heurtait un peu plus la patience du bourreau dont la frustration boursouflait le visage. C’était comme une vidéo sans le son, une comédie musicale sans musique. Et qui tournait en boucle qui plus est, dans la monotonie la plus parfaite. Le claquement du fouet marquait les secondes comme le clocher d’une horloge qui bat au ralenti. Les derniers instants d’une vie. Au sol, la crasse informe ne se distinguait plus de la marre de sang où continuaient de bruiner les éclaboussures arrachées par le fouet. Sueur et salive résolument silencieuses y gouttaient par moment. Et des larmes aussi. Salées, amères, celles du bourreau, qui vivait de concert avec sa victime ce véritable calvaire. La main en sang et les doigts prêts à tomber du fouetteur supplièrent une dernière fois le chef des Sanguinaire de l’autoriser enfin à en finir. Un sourire incisif lui répondit.



Encore.




Cet incident marquait le début de la fin. Au fond de lui, Damian le sentait. Pas tant par l’ennui que provoquait chez lui la punition affligeante, mais néanmoins nécessaire, des égarements de deux de ses enfants, mais parce que la ville - sa ville - toute entière semblait être tombée dans une profonde léthargie, au point que certains des siens se permettaient de telles incartades. Les Ancestraux s’étaient repliés sur eux-mêmes, rongés par leurs problèmes internes, la Brigade lapait ses plaies encore saignantes, les meutes de cabots se tenaient loin des conflits et les humains… restaient fidèles à eux-mêmes. Terrifiés et soumis.
De zéro, les Sanguinaires étaient sur le point de reprendre la place qui leur était due, et de s’épanouir à nouveau à l’air libre. Il aurait dû être comblé… mais dans son esprit ne résidait qu'un grand vide.

Un royaume de cendres et de larmes, comme celui dont mon père aurait rêvé… “ Divaga le Rouge, alors qu’un Klaus méticuleux s’affairait à lui malaxer les épaules. “ J’croyais qu’tu l’avais pas connu, ton père ? “ Fit-il avec l’aplomb insolent de la jeunesse. “ Hmm ? C’est vrai… tu as raison.

Si Damian n’avait jamais confié de ses véritables origines à ses enfants que diverses versions toutes plus extravagantes les unes que les autres, son passé n’en demeurait pas moins vivement gravé quelque part dans sa mémoire. Avec les années passant, il ne le revisitait que rarement, mais dernièrement, il s’était surpris à s’y perdre plus que de raison. Certaines questions restaient sans réponse, et il ressentait de plus en plus le besoin de lever le voile sur ces mystères. Partir ? Oui, l’idée l’avait traversé. Rien ne le rattachait plus vraiment à Londres maintenant, pas même la venue de Dracula… Si après les événements de cette année, l’ancestral lâche ne s’était pas montré, il était futile de s’accrocher encore à l’espoir de le voir se dandiner parmi les vivants. Emma ? Certes, elle allait lui manquer, mais d’autres Emma peuplaient ce monde et ne demandaient qu’à croiser sa route. Klaus… Il aurait aimé l’emmener, qui d’autre pouvait mieux le comprendre que lui ? Mais Klaus avait sa vie ici, et de bonnes raisons de vouloir rester, et puis il fallait bien un chef à la tête de cette bande de dégénérés qui lui servait de frères et soeurs. Liz… Ah la belle Liz. Un joyau dont il se séparait à regret, mais Liz était aussi immortelle que lui, qui sait ? un jour, peut-être, ils se retrouveraient pour mieux se détruire. Finalement, Londres n’avait plus besoin de son plus terrible fléau pour être le havre de la race noble, Klaus ayant accès à la totalité de sa fortune pour redresser les siens, il partirait l’esprit tranquille.
Sa décision était prise…


 


Une brusque secousse le réveilla en sursaut. Contre la vitre, son reflet l’interrogea du regard. Au dehors, des champs et des plaines s’enchaînaient de part et d’autre du wagon, entrecoupées au loin de forêts épaisses de pins sombres ou de montagnes à la cime neigeuse qui sous le ciel lunaire, paraissaient bleues. Outre les villes des gares, peu de bâtiments s'élevaient pour gâcher la vue. La cambrousse allemande était bien loin de la jungle de béton et de métal qu’était Londres.
Il avait semblé logique à Damian de commencer son périple par là. Bien que feu sa discrète et aimante maman n’avait jamais pris la peine de lui confirmer l’origine de son géniteur, feu son délicat et affectueux paternel s’était assuré qu’il n’oublie jamais que le sang qui coulait des coups qu’il lui infligeait n’était pas anglais. Ainsi, son seul lead sur la bite qui l’avait craché au monde était les insultes aigries éructées par un mari violent et bourré h24, ainsi que le constat qu'en effet, ses traits angulaires et durs tenaient plus de l'Allemand de souche que du pure Brit'... et même si Damian n’y accordait qu’un maigre crédit, le doute persisterait tant qu’il n’en aurait pas eu le coeur net. A son arrivée à Cologne, il se dirigea donc vers la bibliothèque des archives nationales pour y dénicher la liste des soldats mâles affectés dans son village natale. Pourquoi devait-il s’y intéresser maintenant ? Bah, il n’en savait trop rien… peut-être se faisait-il vieux, lui aussi. Peut-être simplement s’ennuyait-il… Ou peut-être était-ce là le réveil d’un reliquat d’humanité, qui le poussait à rechercher ses origines. Son périple le porta à travers tout le pays. Il y rencontra beaucoup d'anciens combattants d'un âge avancé, tous avec des histoires étonnantes sur ce passé taché de sang, cette guerre qui avait déchiré en deux l'Europe et qui l'avait entendu pousser ses premiers cris, mais rien qui lui permit d'avancer sur la question de son hérédité. Néanmoins, le vampire trouva quelque chose de bien plus précieux.
À mesure qu'il explorait ce pays où la noble race était encore tenue secrète, réduite à un mythe d'horreur raconté entre humains pour se faire peur, Damian rencontra ces vampires tenus de faire profil bas sous le joug de leurs proies naturelles. Les habitants murmuraient leur nom à demi-voix, et celui qui semblait être leur chef plus silencieusement encore, au point que certains mêmes craignaient tout simplement de l'évoquer. L'appât était trop beau, et le Rouge se mit en tête de chercher ce mystérieux chef qui emmurait les siens dans le silence... Il ne lui fallut qu'un rien pour attirer à lui son attention, quelques meurtres au modus operanti distinct suffirent à affoler les journaux et la rumeur qu'un tueur en série avait élu domicile dans la ville ne tarda pas aux oreilles du chef vampire. Il était dans leur nature de protéger leur territoire et de traquer quiconque remettait en cause l'autorité en place.
Il y avait bien longtemps que le chasseur qu'était Damian n'avait pas été remisé au rang de proie, la chasse dura deux mois et fut des plus plaisantes, et lorsqu'enfin il décida de se laisser attraper, ce qu'il découvrit l'émerveilla. Un groupe de vampires, au nombre à peu près similaire à celui de ses chers sanguinaires londonniens, vivotaient de maigres butins dans un anonymat le plus total. Le secret était leur mot d'ordre, et leur chef interdisait aux siens de chasser les humains... Un blasphème impardonnable pour l'ancien maître à la chevelure sanguine qui, face à ces semblables qui reniaient leur nature profonde se trouva déconcerté. Bien sûr, des illuminés qui pensaient valoir mieux que les autres et testaient le régime végétarien, il en avait rencontré par le passé et ça ne durait pas longtemps généralement, mais même les Ancestraux qu'il estimait le moins ne se déshonoraient pas d'un tel crime, et s'autorisaient parfois la gorge d'un esclave qu'ils appelaient servants. Au fil d'une discussion des plus courtoises avec cet allemand anglophone sur son style de vie atypique, Damian se laissa néanmoins convaincre, et décida de rester à leurs côtés pendant quelques temps.  




Il fallut peut-être quatre mois. Six, à tout casser, pour que le premier fautif craque. Un jeune, mais pas si jeune quand Damian le comparait à certains sanguinaires parfaitement maître d'eux-même. Il n'avait pas fait grand-chose, le mérite ne lui revenait pas entièrement. La beauté de la proie avait sa part de responsabilité dans l'affaire, et sans doute aussi la longue et insoutenable frustration à laquelle se soumettaient ces végans ridicules. Damian contemplait son jeune congénère d'un oeil paternel, l'encourageant d'une main caressante dans ses cheveux à se sustenter à sa soif. Les yeux brillants d'appétit et de reconnaissance, le blondinet (ils étaient tous plus ou moins blonds là-bas, de toute façon) fut le premier à trahir son chef. Bientôt, il fut suivi d'un autre. Puis d'une autre. Les uns après l'autres, les vampires se désintéressaient des idéaux pacifistes de leur chef pour se livrer à leurs instincts. Peu à peu, un vent de terreur souffla sur la ville. Les humains se mirent à protester contre l'insécurité qui n'avait jusque là jamais été un problème dans cette petite commune sans histoire, ils réclamèrent plus de flics, l'armée peut-être, pour militariser les rues et attraper le tueur en série qui s'était remis à sévir. Ô combien ils étaient loin de se douter de ce qui les guettait depuis l'ombre. Bien sûr, le chef des végétariens ne mit pas longtemps à faire le rapprochement avec la venue de Damian, mais sans preuves et avec la crainte que certains des siens soient des traîtres, il ne put prendre aucune action directe. Une guerre froide s'établit alors entre eux, les partisans des uns n'attendant que l'ordre de leur meneur pour agir contre l'autre.
Ça n'était pas la première fois qu'il vivait une telle situation. Les Ancestraux aussi, autrefois, s'étaient déchirés ainsi pour des idéaux divergents, mais comme l'histoire l'avait prouvé, le naturel l'emportait toujours. De plus en plus de vampires rejoignirent le clan déviant. Damian était comme le messie qu'ils avaient toujours attendu, l'étincelle qui les guideraient vers leur salut. Les anciens végétariens étaient devenus... Sanguinaires.
Il ne resta bientôt plus qu'une poignée de résistants pour défendre crocs et griffes le régime alimentaire de lapins, mais le mal était fait. Damian Black avait déjà fait résonner son nom dans la presse, c'était de lui qu'on osait plus parler qu'à mi-voix terrifiée. L'existence des vampires fut révélées de la plus brutale des manières, et la panique s'était emparée des habitants. De nombreux vampires furent attirés par les péripéties de Cologne, beaucoup de spectacteurs qui préféraient ne pas prendre parti, tout en clamant leur part de butin parmi les proies, d'autres se joignirent en masse à ce mouvement libérateur des créatures de la nuit, et d'autres encore, moins nombreux, vinrent pour apporter leur aide aux humains. La race noble prit le contrôle de la ville, et l'ancien chef vampire disparut tout bonnement de la circulation, avec ses quelques partisan.

En partant à la recherche de sa famille de gènes, Damain avait retrouvé sa famille de sang. Il lui apparut clairement qu'il y en avait d'autres comme eux, d'autres à souffrir de ne pouvoir exalter leurs instincts, d'autres qui pensaient comme lui, qui ne désiraient que voir les impies s'élever au-dessus de tous les autres, et dominer dans la terreur et l'opulence. D'autres qui n'attendaient qu'un chef pour les rallier sous sa bannnière.




Alors, il repartit. Après avoir désigné l'un des Sanguinaires pour régner sur Cologne, Damian reprit sa route initiatique, mu par le désir de sauver les âmes des siens qui ne demandaient qu'à s'éveiller. Il ne voulait en abandonner aucun, et pendant près de deux ans, il voyagea partout où les routes le lui permettaient. L'Europe, l'Asie, l'Amérique, l'Océanie, l'Afrique... il foula du pied les cinq continents à la recherche de ses chers Sanguinaires. Seul, ou suivi de compagnons de route qui firent un temps chemin avec lui, il découvrit de nombreux endroits, de nombreuses cultures, apprit à baragouiner dans plusieurs langues. Bien sûr, tous n'accueillirent pas sa venue avec les lauriers auxquels il s'attendait, il lui fallut notamment convaincre des chefs Papouasiens que sa chair n'avait rien de comestible, ou remporter des duels à mort contre des maîtres samuraï...
Et puis, un jour qu'il paraissait auprès d'un feu de camp sur une plage de Nouvelle-Zélande au son de la guitare et des soupirs d'agonie d'une jolie brune, la nostalgie le frappa. Londres lui manquait.
Klaus, Dana, Liz, les premiers Sanguinaires... même la menace de la Brigade qui pèse à chaque coin de rue, ça lui manquait. L'odeur de pain frais de la boulangerie d'Emma, le goût du sang pisseux des putes de Picadili Circus, l'odeur de fumée grasse qui s'échappe des usines du port... Embarquant sur la Belle Charlène, un vaisseau de plaisance qui repartait pour la France, Damian fit de nouveau route vers sa patrie natale.



Fiche faite par Bryan Grey (Law) pour le forum Londres et Ténèbres.
Invité
Invité
Anonymous
#38123
Re: Damian Black
Message Lun 1 Oct - 7:33


Dernière édition par Amelia Black le Mer 3 Oct - 8:02, édité 1 fois
Je ne sais pas si je dois être ravie de ton retour mais... Ho et puis si ! *Étreint Dan avec les larmes aux yeux* tu nous as manqué. Les tortures manquaient de pep's sans toi.
Invité
Invité
Anonymous
#38131
Re: Damian Black
Message Mar 2 Oct - 19:38
<3 t'extasie pas trop vite, tu seras ma première victime.
Merci Very Happy
Membre de la ChasseMembre de la Chasse
Louis-T. De-Champigny
Messages : 32
Points : 428
Niveau de puissance : Ancien

Feuille de personnage
Race: Lycan
Âge réel: 260 ans
Emploi: Enseignant de philosophie
#38141
Re: Damian Black
Message Mer 3 Oct - 19:23
Bonjour Sir Black,

Je souhaite la bienvenue parmi nous. Espérant que Dieu vous ressaisisse mon cher: vous êtes corrompus! C'est quoi ces cheveux rouges? Vous n'êtes pas perdu, l'église va vous sauver.

Je suis Louis-Théodore De Champigny, vieux lycan dont les traits de l'âge le rattrape. Je suis enseignant en philosophie à l'Université, relativement conservateur de mon époque, et à cheval sur l'église. Je souhaite que votre situation vous sera pardonné par le bon Dieu!

Sur ce, rebienvenue parmi nous, et espérant que tu t'amuses bien parmi nous! Wink
Au plaisir de re-RP avec toi !


Damian Black Icio
Invité
Invité
Anonymous
#38241
Re: Damian Black
Message Jeu 18 Oct - 2:53
J'te corromprais bien quelque chose, moi !

Merci pour l'accueil x) juste pour prévenir que je reviens d'un treck de trois jours loiiiin d'Internet et que j'ai pris du retard sur ma fiche, mais ça s'écrit ça s'écrit ^^ on espère la finir avant Noël 2020 Very Happy

Je vous enverrai des photos pour vous faire baver me faire pardonner Smile
Invité
Invité
Anonymous
#38242
Re: Damian Black
Message Jeu 18 Oct - 3:44
Cher Damian,

Sache qu'à chaque photo que je verrais et qui me fera baver, je tuerais un chaton.

Sinon ne t'en fais pas Smile Nous avons mis un délai plus long vu que tu avais prévenu au préalable la plus belle des impératrices-administratrices. Si tu dis le contraire je tue aussi un chaton.

A très vite !

PS : Je n'ai pas profité d'un moment de faiblesse, j'ai utilisé ton point faible : nous et le pouvoir sur Londres ♥️
Invité
Invité
Anonymous
#38266
Re: Damian Black
Message Ven 19 Oct - 10:11
Enfin, mon petit Diamant Noir, tu es revenu ! Je suis heureuse de te recompter parmi nous ! Il faudra que nous nous voyons tous les deux, je suis sûre que nous avons beaucoup de choses à nous dire toi et moi.
Invité
Invité
Anonymous
#38273
Re: Damian Black
Message Ven 19 Oct - 18:42
Bon retour par minou ! Oups. C'est Lizzie avec ces histoires de chaton, j'suis facilement perturbable..

En tant que joueuse, j'suis ravie que tu sois de nouveau là ! Effy en revanche, j'suis pas sûre qu'elle te ferait le même accueil ! :3
Humain libreHumain libre
Ljøl Nygård
Messages : 157
Points : 737

Feuille de personnage
Race: Humain
Âge réel: 28 ans
Emploi: Serveur au restaurant
#38690
Re: Damian Black
Message Lun 29 Oct - 6:16
Bon retour Cheveux rouges ♥️

Londres était bien tristement calme sans toi~
Invité
Invité
Anonymous
#38795
Re: Damian Black
Message Mar 30 Oct - 21:19
Mooooh mes p'tites proies <3

Fiche terminée Cool Criez pas votre joie en même temps. ("ouaiiiiis", "enfin !", "c'est pas trop tôt !", "c'est qui ?")

Brace yourself, papa arrive !
Invité
Invité
Anonymous
#38797
Re: Damian Black
Message Mar 30 Oct - 21:25
*Contient sa joie, alors* Rho. Fait chier. Déjà ?
Invité
Invité
Anonymous
#38798
Re: Damian Black
Message Mar 30 Oct - 23:57
Rebienvenue cher Damian, il faudra que l'on se croise une de ces nuits fufufu~~
Alexeï Klaus Doubrovski
Messages : 1453
Points : 1211

Feuille de personnage
Race: Vampire
Âge réel: 22 ans (Mai 2010)
Emploi: Chef de sanguinaires,voleur, seducteur
#39149
Re: Damian Black
Message Dim 4 Nov - 8:52
Bon retour , enfin , tu t'es souvenus de nous ! * hésite entre lui sauter dessus et fuir la queue entre les jambes. Nan, décide de Bouder et de rester dans son coin. *


Damian Black 49256_s
Spoiler:
 
Administration
Messages : 251
Points : 14666
Niveau de puissance : Infini
#39294
Re: Damian Black
Message Mar 6 Nov - 15:08
Bonjour et re bienvenue Monsieur Black !

Je ne devrais pas dire cela en qualité de représentant de la Municipalité mais... Nous ne sommes ABSOLUMENT PAS ravis de vous revoir. Votre remplaçante, au moins, n'a pas fait explosé de bâtiment, elle !

Tu es validé !

Bienvenue parmi nous ! Le pire moment est passé. Courage, c'est presque terminé !

Maintenant, c'est l'heure de la paperasse (toujours et encore l'administration !) :
✦ Valider les règlements, si ce n'est pas déjà fait ➤ ici;
✦ Il faut recenser son avatar ➤ ici;
✦ Recenser son nom, si ce n'est pas déjà fait ➤ ici
✦ Recenser le double-compte, si c'est le cas ➤ ici
✦ S'il y a un emploi, il faut le recenser ➤ ici
✦ Créer votre carnet de connaissances et de relations et le maintenir à jour ➤ ici
✦ Créer votre carnet d'évolution des RP et le maintenir à jour ➤ ici
✦ N'oublie pas d'inscrire le lien de ta fiche dans votreton profil et de générer et compléter ta feuille de personnage !

Et n'oublie pas: Amuses-toi bien parmi nous!



- L'équipe Municipale
Contenu sponsorisé
#0
Re: Damian Black
Message
 Sujets similaires
-
» Petit travail au black
» Black Hole RPG
» Black Lagoon Roberta's Blood Trail
» black pearl raffle
» commandes dessins - Damian
+ options du sujet +
Damian Black
Ouvrir
Staff
Bryan
Fonda
Evelyne
Admin
Christian
Modo
Grenat
Modo
Klaus
Archiviste
Nora
Tutrice
Prédéfinis
Alessandro
Vampire
Anthony
Vampire
Ashley
Humaine
Gerald
Vampire
Hayden
Humain
Ryan
Lycan
Top-sites : Votez pour nous !
Liens externes et partage